Les Infos Pratiques

Tarifs

Plein tarif : 6 euros

– 12 ans : 4 euros

Un Pass intégral pour toute la durée du festival sera également mis en vente, dont nous déterminerons le prix une fois la programmation entièrement finalisée. Le pass intégral de la première édition était fixé à 15 € pour les trois jours de festival.

Une buvette et un service de restauration sont proposés sur place, avec des plats chauds entre 7 et 9 euros.

Partenaires

Le festival y’a Pas la mer a bénéficié pour sa première édition 2018 du soutien de nombreux partenaires, consolidés de longue date par la compagnie Cipango implantée depuis 2005 sur le territoire.

La ville de Montmort et la ville de Toulon-sur-Arroux nous ont prêté du matériel, avec en outre une mise à disposition d’hébergements à Toulon et l’aide des services techniques de la ville. Le Conseil Départemental de Saône-et-Loire a apporté un soutien financier au fonctionnement du festival. L’ARC scène nationale du Creusot nous a confié du matériel technique. La Caisse locale du Crédit Agricole nous a soutenu avec une participation financière symbolique.

Sur les prochaines années, nous comptons pérenniser ces partenariats et nouer de nouvelles relations, avec des institutions et des mécènes, pour développer notre production et notre rayonnement. Un dossier de subventions va être déposé pour l’édition 2019 à la DRAC Bourgogne – Franche-Comté, qui a manifesté son vif intérêt pour notre initiative. Le Jeune Théâtre National, dispositif de soutien aux artistes issus des grandes écoles, va être sollicité pour des subventions salariales sur la prochaine édition. Le Conseil Départemental et le Conseil Régional vont être eux aussi sollicités pour des aides de fonctionnement, en lien avec un travail sur l’empreinte écologique du festival. La communauté de communes Entre Arroux, Loire et Somme va être contactée pour une participation financière et un relai de communication sur le territoire. Les villes de Montmort et de Toulon-sur-Arroux maintiendront leur soutien à la logistique du festival. y’a Pas la mer pourra à terme être décentralisé en partie dans d’autres lieux sur ces deux localités. Le Crédit Agricole a renouvelé son intention de mécénat sur notre projet, avec une montée en puissance sur les années à venir.

 

Alice Marin

Alice Marin a exploré dans sa formation et son parcours beaucoup des différents points de vue qui existent au théâtre. Assistante à la mise en scène d’Olivier Py en sortant de l’école Claude Mathieu à Paris elle a corrigé la traduction de Roméo et Juliette du metteur en scène.
Diplômée de deux licences : théâtre et anglais obtenues à la Sorbonne-Nouvelle elle a su assister, traduire et diriger avec des compagnies de théâtre et de cirque – compagnies amateurs autant que professionnelles. Sa curiosité lui a permis de découvrir la création lumière depuis sa sortie d’école en se formant comme pupitreuse, régisseuse de tournée et créatrice lumière. Depuis, elle a suivi la formation de Dominique Mabileau création lumière- écriture et régie au CFPTS.
Elle est la Directrice Technique de la compagnie Mille Juillet depuis 2013 : 5 créations lumière et 1 mise en scène avec Margaux Conduzorgues, actrice, metteure en scène et directrice de la compagnie.
Alice est éclairagiste associée au Lavoir Moderne Parisien où elle travaille notamment avec Julien Favart, Hovnatan Avédikian, Laurence Février et Bogdan Zamfir.

David Hess

David commence la musique par l’apprentissage de la batterie aux côtés de Daniel Pichon. Parallèlement il travaille la guitare en autodidacte, puis se forme ensuite au piano et à la composition jazz à la Bill Evans Piano Academy aux côtés de Philippe Baden Powell et Joseph Makholm.
En 2011, il obtient le prix Stage One de la meilleure bande originale par Playsoft Games pour le jeu vidéo Indjhal.
En 2013, il obtient une licence de réalisation sonore à l’EICAR.
Il compose aujourd’hui pour l’image et la scène. Au théâtre, il travaille avec plusieurs compagnies dont Les promesses de l’aube dirigée par Antoine Raffalli (Classe Libre XXXI, Atelier Volant 2013- 2014), Les ombres des soirs, dirigée par Youssouf Abi-Ayad (TNS 2016) ou Les Hamsa’llument sous la direction de Daisy Sanchez. Il travaille également avec de jeunes auteurs comme Noémie Fargier (CNT 2010) au sein de la compagnie Ascorbic, et Johanna Hess (TNS 2016).

Alexandre Slyper et Juliette Rambaud

La petite entreprise d’Alex et Juliette est née des retrouvailles de deux passionnés de culture et de spectacle vivant, ayant chacun vécu une première vie professionnelle : Alex en tant qu’ingénieur, Juliette en tant que juriste. Passés par SciencesPo et PolyTech, ils ont finalement choisi de mettre leurs compétences au service de leur passion commune en proposant des prestations dans les domaines de la production, la diffusion et l’administration du spectacle vivant. Leurs profils, contrastés et complémentaires, leurs permettent de proposer un large éventail de compétences, dépassant les simples production et diffusion: information juridique, création d’outils de gestion, établissement de budgets, traduction, création de contenus web. Ils sont en charge de l’administration de l’édition 2019 du festival yPlm.

Agathe l’Huillier

Agathe Lhuillier à fait des études de médiation culturelle et de théâtre à Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Elle travaille aux côtés de Guillaume Hasson au festival des Théâtrales Charles Dullin puis de Robin Renucci à l’ARIA lors des 20èmes rencontres internationales de théâtre. En 2017 et 2018 elle soutient la Cie Les Poursuivants en administration et production et accompagne l’équipe à l’organisation de la première édition du festival yPlm. Elle travaille actuellement à la Comédie de Reims au service des relations avec le public.

Serge Briet

Serge Briet vit à Cuzy, en Saône et Loire. Titulaire d’un brevet d’étude professionnel agricole, il est devenu éleveur de bovins charolais et gère depuis 2013 avec ses deux frères, Christophe et Thierry, le GAEC (Groupement agricole d’exploitation en Commun) du Bucheleur, situé au pied du Sud Morvan, près du village de Montmort. Il est titulaire adjoint au maire de la commune de Cuzy, Mme Edith Perraudin, et président de l’USC de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) de Saône et Loire. Il a découvert le théâtre avec Etienne Durot et Julie Roux, de la compagnie Cipango et a organisé le repas de clôture du festival yPlm pour la première édition en 2018.

Julie Roux

Julie est sortie diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 2009. Lors de sa formation elle a notamment travaillé avec Nada Strancar, Dominique Valadié, Yann Joël Collin… Au théâtre, elle a travaillé avec plusieurs compagnies, sous la direction de metteurs en scène comme Gilles Bouillon au CDR de Tours (Un chapeau de Paille d’Italie, tournée 2010-2012). Nasser Djemaï au théâtre de Vidy-Lausanne (Immortels, tournée 2013 -2014). En 2015, elle intègre les spectacles de la compagnie Lynceus. Elle est dirigée par Lena Paugam dans deux spectacles qui se sont créés au T2G de Gennevilliers. Elle a également été dirigée par Vincent Menjou Cortès dans Tite et Bérénice au Théâtre National de Bayonne. Elle intègre la Compagnie Cipango en 2014 et crée, avec Etienne Durot, le spectacle Entre les Pages puis en 2016, elle adapte et met en scène Gros Câlin de Romain Gary.

Loïc Renard

Après des études de Lettres Classiques à la Sorbonne, Loïc Renard se forme au Studio-Théâtre d’Asnières, auprès de Jean-Louis Martin-Barbaz. En 2010 il intègre le ConservatoirNational d’Art Dramatique, dans les classes de Daniel Mesguich et Gérard Desarthe. Depuis 2013, il a joué sous la direction d’Anne-Laure Liégeois, Pauline Bayle, Yeelem Jappain et Basile Lacoeuilhe. Il travaille régulièrement avec la compagnie Cipango. Et il participe depuis 2016 au festival de théâtre contemporain Lynceus, à Binic dans les Côtes d’Armor, pour lequel il ecrit et met en scène La Nuit et les autres, spectacle jeune public.

Simon Rembado

Simon Rembado est sorti du CNSAD en 2016. Il y a travaillé avec Wajdi Mouawad, Thomas Ostermeier, Xavier Gallais, Tatiana Frolova… Auparavant, il a suivi les cours de François Clavier et d’Elisabeth Tamaris. Il a été stagiaire en mise en scène sur les répétitions de deux spectacles à La Colline, Combat de nègre et de chiens de Koltès (mise en scène de M. Thalheimer) et Danse « Delhi » de Viripaev (mise en scène de G. Stoev). Il a mis en scène Loth et son dieu de Howard Barker, La Mariane de Tristan L’Hermite, Emilia Galotti de Gotthold Ephraïm Lessing (festival Ici&demain 2015), Léonie est en avance ou le mal joli de Georges Feydeau, Les rats de Gerhart Hauptmann (finaliste au festival du Théâtre 13 en 2018). Il a co-fondé la compagnie Les Poursuivants en 2016. Il participe à l’édition Y2017 du festival de la Ruhrtriennale, en Allemagne, et y joue Metamorphosis, mis en scène par Jérémy Ridel. En 2018, il joue dans Notre innocence, mis en scène par Wajdi Mouawad à La Colline, Four corners of a square with its center lost, mis en scène par Bertrand de Roffignac au Cirque Électrique, et Albertine disparue, mis en scène par Baptiste Dezerces au théâtre de Belleville. Il intervient dans le programme « Éducation et Proximité » de La Colline, à destination de lycéens de l’Est francilien. Il est également co-lauréat du programme « Création en cours » en 2017, et intervient dans une école primaire de l’agglomération chalonnaise pour faire découvrir la pratique du théâtre à des élèves de CM1/CM2.

Antoine Prudhomme de la Boussinière

Antoine est né à Chalon-sur-Saône en 1989. Après une classe préparatoire littéraire, il termine sa licence en Bourgogne avant d’obtenir un master d’histoire, durant lequel il s’intéresse à la construction sociale de la masculinité. Il se tourne alors vers le théâtre : il débute sa formation au CRR de Lyon puis intègre la promotion 2016 du CNSAD. Il y sera alors dirigé par de nombreux professeurs et metteurs en scènes : Sandy Ouvrier, Daniel Martin, Xavier Gallais, Stuart Seide, Mario Gonzalès…. En tant qu’acteur, il a travaillé sous la direction de Simon Rembado, Adeline Flaun, Yannick Morzelle, Simon Bourgade, Baptiste Dezerces, Ronan Rivière, Emmanuel Besnault… Il co-fonde en 2016 Les Poursuivants, compagnie implantée en Bourgogne Franche-Comté, et le Festival y’a Pas la mer.

Angèle Peyrade

Angèle Peyrade se forme au théâtre et à la danse contemporaine aux cours Florent, au Conservatoire Paris 13, au Théâtre de la Colline (avec Claude Duparfait), avec le Théâtre du Mouvement et à l’université Paris III (niveau Master). Elle est assistante à la mise en scène pour la Cie La Rousse (Nathalie Bensard) de 2010 à 2012, et collabore aux projets de Félicité Chaton pour la Cie Processes. En danse, elle travaille avec la Cie Sanebi et occasionnellement avec la Presque Cie. Elle s’investit dans l’Ensemble Esprits Libres depuis 2011 en tant que comédienne et metteuse en scène, et dans la création du Festival TEL. Elle se produit au Théâtre de Vanves et au Festival Impatience dans la Fausse Suivante de Marivaux, mis en scène par Jérémy Ridel (Compagnie FFT). Elle poursuit également son travail de mise en scène avec la Compagnie ATR (en résidence aux Subsistances en 2016), et avec le Sens Opposé. Elle rejoint les Poursuivants en 2018 pour Les rats, une adaptation de la pièce de Gerhart Hauptmann mise en scène par Simon Rembado (3ème tour du Théâtre 13). En 2018/2019, elle joue dans Julie, mis en scène par Jérémy Ridel au Théâtre de Vanves, présente une mise en lecture de Juste la fin du monde de Lagarce avec la Compagnie Processes, et travaille à la prochaine création du Sens Opposé, Malgré les morts, j’aurais voulu une fin heureuse, une réécriture Cymbeline de Shakespeare (en résidence au Carreau du Temple de 2016 à 2018). Elle donne également des ateliers pour la compagnie La Rousse et le collectif Maquis’art.