Le festival ne se déroulera pas du 21 au 28 août 2021 !


Chers spectateurs, chères spectatrices,

Depuis quatre ans, le festival y’a Pas la mer s’efforce d’être un lieu de création artistique et de rencontre ouvert à tous. En proposant des spectacles à des tarifs très bas, en mettant l’accent sur la bienveillance et la convivialité, nous travaillons à abolir toute distinction entre nos spectateurs, qu’elle soit sociale, financière, politique ou sanitaire.

Pour la deuxième année consécutive, le festival y’a Pas la mer se voit contraint de remanier entièrement son programme. Si l’an passé, nous avions mis en place avec succès un protocole sanitaire adapté, cette année à notre grand regret, le festival ne pourra pas avoir lieu comme nous l’avions prévu.

Le contenu de la loi sur le passe sanitaire « élargi » se précise alors même que les répétitions des spectacles ont déjà commencé.
Cette loi, si elle est effectivement promulguée, nous contraindrait à ne permettre l’entrée au festival qu’à des personnes ayant reçu leur deuxième dose de vaccin depuis au moins une semaine, ou qui seraient en mesure de présenter un test négatif de moins de 48h. Et ce dès le premier spectateur, ce qui ne nous permettrait pas de simplement réduire les jauges, comme nous l’avions envisagé.

Après avoir étudié toutes les possibilités et les recours dont nous disposions pour maintenir le festival, nous sommes arrivés à la conclusion que l’édition initialement prévue du 21 au 28 août prochains ne pourrait pas avoir lieu.

Les délais qui nous sont imposés pour mettre en place le contrôle des passes sanitaires, alors qu’une partie de nos spectateurs n’est pas vaccinée, nous conduiraient à prendre des décisions brutales à l’égard du public. Ce n’est pas notre rôle.

Le festival y’a Pas la mer est une fête ouverte à toutes et tous, un lieu d’échange et de discussion. Nous souhaitons être en mesure d’accueillir toutes les personnes qui le souhaitent, dans un climat de tolérance et de convivialité. Nous pensons que les conditions ne sont pas réunies pour qu’un tel événement puisse avoir lieu ce mois-ci.

Même si nous nous étions résolus à contrôler les passes de nos spectateurs, cela aurait été pratiquement impossible à notre échelle : entre la nécessité de contrôler tout le monde dès le premier spectateur, la difficulté pour les professionnels de santé d’honorer toutes les demandes de tests qui leur parviennent, et les délais trop longs pour se faire vacciner… Sans compter le malaise qu’un tel procédé de contrôle pourrait susciter chez certains de nos spectateurs.

Cette décision nous coûte. Et nous sommes très conscients de l’attente et du soutien du public et de nos partenaires. Nous travaillons en ce moment même pour y répondre, en espérant vous retrouver dès que possible autour de nouvelles propositions de spectacles, de concerts, de projections de cinéma et de soirées de fête.

Y’a Pas la mer a été créé dans un esprit convivial et fraternel. C’est dans cet esprit que le festival continuera à vivre, avec vous si vous le souhaitez.

À très vite,

Le collectif y’a Pas la mer.